Tous les articles par Apollonie

Eye tracking de Pizza Hut : le menu personnalisé

Comment la chaîne de fast-food révolutionne les traditionnels menus des restaurants ?

Selon La réclame, grâce au système d’eye-tracking mise au point par Tobii Technology, Pizza Hut a conçu le Subconscious Menu. Inspirée des moteurs de recommandation, cette expérience va encore plus loin en vous offrant un contrôle rétinien sur votre commande.

Il ne faut pas plus de 2,5 secondes à cette tablette équipée de capteurs, pour tracer votre regard et repérer les ingrédients sur lesquels vous vous êtes attardé le plus. Le menu digitalsélectionne alors votre pizza idéale, parmi 4896 combinaisons possibles.

Les tests réalisés par l’entreprise suédoise ont démontré un taux de réussite de 98%. Mais si la proposition ne satisfait pas le client, il peut aisément relancer l’expérience. Inutile de vous dire à quel point nous avons hâte de découvrir les prochaines applications de cette technologie.

Eye tracking de Pizza Hut : le menu personnalisé.

Target cible Pinterest pour le e-commerce – Presse-citron

Le social commerce est une discipline complexe à mettre en place. Les premières tentatives de F-commerce sur Facebook ne se sont pas vraiment révélées concluantes. Dans la majeure partie des cas, le site e-commerce de la marque reste le passage le plus naturel dans le parcours d’achat client et subit moins de contraintes que dans un onglet Facebook. Des opportunités émergent sur Twitter, mais les avancées les plus importantes en termes d’engagement du consommateur sur le social commerce semblent désormais venir du côté de Pinterest.

Lancé en 2010, le réseau social a pour ambition de créer des échanges de visuels entre les internautes autour de leurs centres d’intérêt. Les utilisateurs partagent leurs passions, hobbies, sous la forme d’albums de photographies collectées partout sur le web. Sur les réseaux sociaux les internautes recherchent avis, inspiration, informations… avant de réaliser leur achat. Pinterest a bien compris cet insight et a récemment entamé une évolution en intégrant du contenu enrichi en information complémentaire sur ces « pins ». Recettes de cuisine, prix des produits, adresses de boutique pour les acheter, avis sur des films, alerte sur un changement de prix… Pinterest cherche à répondre aux demandes de ses utilisateurs, et se dirige tout doucement vers le « social commerce ».

C’est l’enseigne de grande distribution Target qui a été parmi les premières à intégrer Pinterest dans un dispositif de e-commerce. Grâce à la dernière API du réseau, permettant l’intégration de « Pins » sur un site externe, Target a mis en place « The Awesome Shop ». Microsite designé pour créer une expérience de shopping sur-mesure et optimisée pour le mobile, il propose un contenu enrichi en information pour chaque produit. Les internautes peuvent alors voir pour chaque produit le nombre de « Pins » réalisés sur Pinterest, mais aussi les meilleurs commentaires sur le site officiel de Target. Il suffit ensuite de double-cliquer sur le produit pour être automatiquement rediriger vers le site de l’enseigne afin de continuer le parcours d’achat jusqu’au paiement.

Actuellement, ce nouveau site met en avant plus de 1 000 produits de Target, certains estampillés « Top Pinned » ou « Highly reviewed » (très commenté).

L’enseigne de magasins Nordstrom a elle poussé, aux Etats-Unis, l’expérience plus loin et avec une opération in-store. Dans le point de vente, les produits les plus appréciés et populaires sur Pinterest sont munis d’une étiquette aux couleurs du réseau social. Ce système permet d’impliquer les consommateurs et d’utiliser l’influence de sa communauté en mettant en vitrine les produits qu’ils apprécient.

Ces opérations démontrent la volonté des marques et enseignes pour établir un pont entre leur communauté sur les réseaux sociaux et le comportement d’achat du consommateur. Target a bien compris que le social commerce ne se résume pas à de l’achat pur sur les réseaux : il peut arborer plusieurs formes. Ici les sites sociaux servent d’appui à la décision d’achat, que ce soit online ou offline.

viaTarget cible Pinterest pour le e-commerce.

Air France va expérimenter le Wi-Fi dans deux Airbus

 

Selon FrenchWeb Air France et Orange ont annoncé qu’ils allaient expérimenter pendant trois mois l’accès au Wi-Fi.

Pour cela, le test aura lieu sur deux des Airbus A320 court et moyen-courriers de la compagnie aérienne. Les clients pourront donc naviguer sur internet, consulter leurs emails, regarder la télévision en direct et accéder à une offre payante de série TV et de musique.

Selon une étude BVA réalisée auprès de plus de 2 000 clients d’Air France, « 78% des clients Air France se déclarent intéressés par un accès internet en Wi-Fi à bord et 28% des passagers se disent prêts à acheter ce service si le prix leur convient ». « Rester connecté en permanence est devenu un impératif pour beaucoup de nos clients, notamment les voyageurs d’affaires de nos réseaux court et moyen-courriers. Cette démarche innovante menée avec Orange entend répondre au mieux à cette forte attente. Grâce à cette offre de connectivité à bord de nos avions, nous souhaitons également rester à la pointe en matière de services digitaux» a déclaré Frédéric Gagey, président-directeur général d’Air France.

Dans le cadre de cet accord, Air France Industries installera les équipements à bord des appareils et s’assurera de la maintenance du service là où Orange Business Services s’assurera de la fourniture du réseau satellite.

Air France va expérimenter le Wi-Fi dans deux Airbus avec Orange | FrenchWeb.frFrenchWeb.fr.