Fini le mobile first, place au social first

Source: ladn.fr

Pour sa neuvième édition, l’étude Wave 9 place les réseaux sociaux au cœur de la stratégie des marques, lesquelles doivent parvenir à trouver les « bons moments » pour engager l’utilisateur dans une relation émotionnelle.

C’est dans les locaux immaculés de Twitter France, à Paris, qu’ont été dévoilés les résultats de Wave 9, la neuvième édition de la gigantesque étude portant sur les tendances social media dans le monde. Plus de 50 000 personnes ont été interrogées dans 78 pays afin de dresser un bilan des usages sur les réseaux sociaux. L’occasion aussi d’inciter les marques à prendre en compte ces tendances dans leur stratégie de communication.

Première question posée, donc : comment les internautes s’emparent-ils des réseaux sociaux ? « C’est enfin acté, nous vivons dans l’univers du smart », explique Guillaume Théaudière, directeur du pôle business Intelligence chez IPG Mediabrands, chargé de commenter les résultats de l’étude. A 89%, les internautes utilisent leur smartphone pour se connecter à internet.

Ils sont également plus actifs sur les réseaux sociaux et… plus sérieux. Depuis l’étude précédente, la quantité de contenus fun et de divertissement a en effet baissé de 40%. A l’inverse, l’auto-promotion augmente de 30%. Les réseaux sociaux servant ainsi à exprimer son « personnage social ».

« Le live va être une disruption énorme »

Si Facebook est davantage utilisé pour discuter avec les membres de son entourage (60% des répondants), Twitter est devenu, au fil du temps, une véritable plateforme citoyenne, où l’on débat, échange, commente l’actualité (pour 45,5% des sondés).

D’où, d’après Damien Viel, DG de Twitter France et intervenant lors de la conférence, l’importance « d’avoir sur le même écran l’information en direct, et en bas les tweets, afin de proposer des live enrichis. » « Le live va être une disruption énorme en matière de communication », renchérit Guillaume Lacroix, cofondateur de Brut, lui aussi présent lors de l’événement. Brut qui n’a pas hésité à embaucher Rémy Buisine, qui s’est fait connaître sur la plateforme Periscope grâce à ses nombreux live.

Génération Z : un « tsunami pour les marques »

Du fait de cet engagement plus important, les internautes ont tendance à s’inscrire de moins en moins sur de nouvelles plateformes. C’en est finie de la course à la création de comptes. L’enjeu pour les marques n’est plus de courir après toujours plus de fans mais de mieux répondre aux attentes de leur communauté déjà existante.

En France, la génération Y a une approche plus commerciale vis-à-vis des marques. Elle attend avant tout qu’elles soient à l’écoute du client. La génération Z aspire, elle, à avoir une véritable conversation avec la marque, qu’elle lui propose des contenus qui soient divertissants et qui incitent au partage. Pour Dorothée Caulier, directrice générale déléguée de l’agence média UM, « la génération Z représente un tsunami pour les marques, qui ont encore beaucoup de mal à l’appréhender. »

Les utilisateurs de plus en plus dans l’Instantanéité

C’est l’un des enseignements clés de cette étude : nous vivons plus que jamais dans le moment présent. Preuve en est, la progression fulgurante des messageries instantanées. 85% des internautes actifs utilisent une messagerie instantanée (soit +24 points depuis la dernière étude). Et tout l’enjeu des marques est de s’inscrire dans des temps forts afin d’engager l’utilisateur dans une relation émotionnelle. Exemple est pris avec l’agence MediaPlus qui, en décembre 2016, a remporté le prix média du Cristal Festival grâce à sa campagne WhatsGerman. Un service qui permettait aux réfugiés syriens d’apprendre plus facilement l’Allemand, grâce à l’application WhatsApp.

Autre aspect de cette instantanéité : le potentiel de la commande vocale.C’est, d’après Guillaume Théaudière, la fonctionnalité la plus fluide et naturelle pour répondre à ce désir d’instantanéité. 59% des internautes et 42% des Français ont déjà eu recours à la commande vocale d’un terminal. Un chiffre qui devrait continuer de croître avec l’arrivée prochaine de Google Home en France. Snapchat connaît lui aussi une augmentation, avec +15% d’utilisateurs par rapport à l’étude précédente. Enfin, 59% des internautes se disent stressés s’ils n’ont pas accès à internet.

Pensez réseaux sociaux

En France, 70% des plus de 15 ans utilisent les réseaux sociaux au moins une fois par mois. Sur le web, 20% du temps est consacré aux réseaux sociaux, Facebook en tête. Conclusion pour Guillaume Théaudière : « Aujourd’hui, une stratégie de communication efficace pour les marques, c’est une stratégie social first, davantage que mobile first. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *