Les données démographiques de Snapchat à absolument connaître !

Source : blog.hootsuite.com

Les spécialistes du marketing ont beau ne pas maîtriser Snapchat aussi bien que Facebook et Instagram, ils ne peuvent pas passer à côté de la base d’utilisateurs de ce réseau. Deux chiffres illustrent cette nécessité : alors que la planète compte 7,4 milliards d’habitants, les Snapchatters regardent chaque jour plus de 10 milliards de vidéos. En mai 2015, ce chiffre n’atteignait que 2 milliards de vidéos par jour.

Bien évidemment, cela ne signifie pas que le monde entier utilise Snapchat (du moins, pas encore). Pour autant, plus de 100 millions de personnes interagissent avec le réseau chaque jour et passent en moyenne 30 minutes par jour dans l’application. La plateforme revendique 166 millions d’utilisateurs actifs dans le monde. Cerise sur le gâteau, la croissance de Snapchat ne faiblit pas : eMarketer prévoit que d’ici la fin de l’année, sa base d’utilisateurs aux États-Unis dépassera celles de Twitter et Pinterest.

Au vu de la quantité de contenus publiés par toutes ces personnes, les spécialistes du marketing doivent avoir une idée des segments démographiques présents pour mettre sur pied une stratégie marketing efficace et ne pas se noyer dans le brouhaha ambiant.

C’est donc dans cet esprit que nous avons réuni les informations clés à connaître avant de commencer à snapper.

#1 – Les données démographiques liées à l’âge

Snapchat demeure l’apanage des plus jeunes : Plus de 50 % de ses utilisateurs ont moins de 25 ans et 23 % sont encore au collège ou au lycée.

Les 18-24 ans sont les plus présents sur la plateforme, et de loin. Cette tranche d’âge représente en effet 37 % des utilisateurs. Les 25-34 représentent quant à eux 26 % des Snapchatters, contre 12 % pour les 35-54 ans.

En revanche, les baby-boomers sont loin d’être des aficionados du réseau : seuls 2 % des utilisateurs ont plus de 55 ans.

Même si la représentation des différentes tranches d’âge sur Snapchat présente un intérêt certain, il est également intéressant de se pencher sur le taux de pénétration du réseau pour chacune d’entre elles. En effet, cette analyse offre une perspective très différente, notamment car ce taux augmente rapidement chez les plus âgés. Ainsi, plus de la moitié des nouveaux utilisateurs de Snapchat ont plus de 25 ans.

Il y a trois ans, trouver un Snapchatter de plus de 25 ans relevait du miracle : seuls 5 % des possesseurs de smartphone âgés de 25 à 34 ans et 2 % de ceux de plus de 35 ans snappaient. Aujourd’hui, plus d’un tiers des 25-34 ans (38 % exactement) possédant un smartphone et 14 % des plus de 35 ans sont présents sur le réseau. Ils rattrapent donc rapidement les 18-24 ans, chez lesquels le taux de pénétration de Snapchat est de 69 %.

D’après les chiffres communiqués par Snapchat, 41 % des 18-34 ans utilisent l’application.

Les spécialistes du marketing doivent garder un œil sur les évolutions de l’âge des Snapchatters et faire preuve de flexibilité dans leur stratégie à long terme. En effet, selon Variety, presque un tiers des 13-24 ans des Snapchatters interrogés utilisent l’application, justement car leurs parents ne le font pas. Il convient donc de surveiller le comportement des plus jeunes une fois que leurs parents auront commencé à snapper.

La chaine de télévision FOX a utilisé Snapchat pour cibler cet important segment des 18-24 ans et les utilisateurs légèrement plus âgés. FOX a proposé une lens sponsorisée pour faire monter le buzz autour de la reprise de sa série Empire. La lens équipait les Snapchatters d’un casque et d’un micro dorés, ainsi que d’une paire de lunettes de soleil, tout en mettant en évidence les horaires de diffusion de la série. La campagne a touché pas moins de 27 millions de Snapchatters, qui se sont amusés 20 secondes en moyenne avec la lens Empire. Ces résultats se sont traduits par une hausse de 16 % de la notoriété de la série et de 8 % des intentions de visionnage. L’épisode d’Empire a été le plus regardé lors de la reprise de mi-saison et a pris la tête du segment des 18-49 ans, segment particulièrement apprécié des annonceurs TV.

#2 – Données démographiques liées au genre

Snapchat ne publie pas d’informations relatives au sexe de ses utilisateurs, et il n’existe que peu de données fiables à ce sujet. Toutefois, à moins que la situation n’ait changé du tout au tout en trois ans, vous pouvez partir du principe que la plupart des Snapchatters sont en fait des Snapchatteuses. En 2013, le Wall Street Journal indiquait en effet qu’environ 70 % des utilisateurs du réseau étaient des femmes. Ces chiffres sont fiables, car communiqués par le cofondateur et PDG de la plateforme lui-même, Evan Spiegel.

Une enquête réalisée par Harvard à l’automne 2015 a confirmé que les femmes étaient les plus présentes sur le réseau : 42 % des femmes de 18 à 29 ans interrogées utilisaient Snapchat, contre 31 % des hommes. Cette enquête a également montré que Snapchat était le réseau social connaissant la plus forte croissance chez les personnes interrogées. Ces chiffres ont donc probablement dû augmenter au cours de l’année suivante.

C’est pour cette raison que bareMinerals a choisi Snapchat pour promouvoir le lancement de son produit antiacné, Blemish Remedy. Pour sa campagne « Zit Happens », la marque de cosmétiques a créé un tutoriel vidéo sur Snapchat montrant aux jeunes filles comment masquer leurs boutons. 30 % des 1,9 million de Snapchatteuses qui ont vu les vidéos ont voulu en savoir plus et ont consacré en moyenne 30 secondes à la présentation du produit. D’après bareMinerals, le trafic lié à Blemish Remedy a doublé sur son site Web après la campagne.

#3 – Données démographiques liées à la répartition géographique

Snapchat dispose des taux de pénétration les plus importants en Arabie Saoudite et en Suède, d’après le Global Web Index,. L’Inde, les États-Unis, les Émirats arabes unis, le Canada, la Belgique, le Royaume-Uni et la France complètent le top 10.

Les chiffres du Global Web Index, tirés d’une enquête auprès d’Internautes âgés de 16 à 34 ans, montrent que Snapchat dispose d’un taux de pénétration de 20 % en Irlande, contre environ 10 % aux États-Unis.

Si ces chiffres paraissent faibles, c’est tout simplement en raison de la tranche d’âge prise en compte (n’oubliez pas que seuls 2 % des utilisateurs de Snapchat ont plus de 55 ans) et de l’inclusion d’Internautes disposant uniquement d’un ordinateur. Sans appareil mobile, ils ne peuvent pas utiliser la plateforme.

En 2013, AllThingsD indiquait que 25 % des utilisateurs de smartphones au Royaume-Uni utilisaient Snapchat, contre 50 % en Norvège. Ces pourcentages sont basés sur les chiffres communiqués par Evan Spiegel.

Snapchat constitue ainsi la plateforme idéale pour les campagnes à l’échelle internationale, comme en témoignent les géo-filtres (RED) proposés à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA. Pour chaque utilisation d’un géo-filtre, la fondation Bill & Melinda Gates a fait un don de 3 $ à (RED) en faveur de la lutte contre le SIDA.

La campagne a touché 14 millions de Snapchatters et a été vue 76 millions de fois dans le monde. Les personnes ayant vu le filtre étaient 90 % plus susceptibles de faire un don à (RED), sans parler de l’argent levé grâce au géo-filtre à proprement parler.

Cet été, (RED) a lancé une nouvelle campagne internationale unique, le (RED) Kitchen Snapchat cooking show. Au cours de cet événement, qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative Eat (RED) Save Lives, de célèbres chefs ont donné de brefs cours de cuisine aux Snapchatters du monde entier.

Autres données démographiques :

L’enquête réalisée par Harvard à l’automne 2015 auprès d’Américains âgés de 18 à 29 ans révèle d’autres points intéressants pour les spécialistes du marketing :

  • Les étudiants de niveau universitaire sont plus susceptibles de disposer d’un compte Snapchat que les autres : 53 % d’entre eux expliquaient en avoir un, contre 46 % de l’ensemble des 18-24 ans interrogés.
  • Les utilisateurs de Snapchat se répartissent équitablement sur l’échiquier politique : 39 % des démocrates, 47 % des républicains et 35 % des indépendants disposent d’un compte.
  • 40 % des jeunes Snapchatters se disent blancs, 25 % noirs et 34 % hispaniques.

Conclusion

Les utilisateurs de Snapchat sont majoritairement des jeunes femmes vivant en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et au Moyen-Orient. Même si Snapchat est de plus en plus utilisé chez les adultes jusqu’à 55 ans, les baby-boomers ne représentent qu’une minuscule part de la base d’utilisateurs.

Lorsque l’âge des utilisateurs de Snapchat aura évolué, il sera intéressant de voir si les jeunes, qui apprécient particulièrement l’absence de leurs parents sur la plateforme, continueront à l’apprécier ou s’en désintéresseront. Pour le moment, ils font montre d’un fort engagement, publient des contenus à tour de bras et sont prêts à interagir avec les contenus des marques qui leur parlent.

Maintenant que vous comprenez qui utilise Snapchat, vous pouvez commencer à utiliser Snapchat à des fins professionnelles, élaborer une stratégie pour Snapchat afin de cibler les segments démographiques clés de votre marque, découvrir des astuces de Snapchat pour que vos Snaps sortent du lot et apprendre à créer la story Snapchat parfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *